Article de nos spécialistes

Toujours des plus intéressant

“Les rattés” de l’industrie du verre en particulier les thermos ou verres scellés

L’industrie du verre a rendu cette matière première qu’est le ”cilice et le sable” en une pierre précieuse qu’est ”la vitre”. Il n’y a qu’à voir la splendeur des gratte-ciel recouverts presque entièrement de verres. Par son habileté, l’homme façonne tellement bien cet art qu’il peut confondre une simple vitre qu’est-le ”Zircon” pour un vrai diamant. Pour ce qu’il en est de la récupération de cette précieuse matière, l’industrie du verre recycle la vitre usagée en une poudre vitrifiée qui est réutilisée pour refaire du verre plat. Elle devient aussi un ingrédient dans la peinture fluorescente utilisée pour le marquage routier. Pour ce qui est des résidus comme la butine et les contours d’aluminium ou barre (intercalaire), qui ceinturent les thermos, sont enfouis dans le fond des routes pour une meilleure irrigation. Pour ce qui est des vitreries locaux, il n’y a pas d’autre solution que de vidanger ceux-ci dans des sites d’enfouissements.

C’est de là qu’est venu l’idée de notre compagnie désirant réutiliser ce verre encore utilisable et d’y découvrir le moyen de la rendre inaltérable. C’est de rendre le thermos accessible à toute éventuelle réparation future, autant pour le technicien et l’acquéreur débrouillard avec mode d’emploi. C’est ce que nous avons réussi maintenant à faire après de nombreuses années de recherche. Le verre en soi n’est pas détériorable, c’est lorsque nous en faisons un verre scellé hermétiquement qu’il se produit ce phénomène de détérioration. Après un certain temps, le joint d’étanchéité cède sous le thermos après une douzaine d’années et parfois moins. S’il y avait Gaz Argon à l’intérieur, il s’évacuera, l’oxygène s’y infiltrera et se transformera en humidité très apparente. Le décicant n’étant plus efficace, se fixera sur la vitre intérieure des deux verres qui à la longue le blanchira et calcifiera celle-ci, le rendant ainsi inutilisable n’ayant pas été détecté
au bon moment et celui-ci est lorsque vous voyez particulièrement le matin, une légère brume entre les deux verres. Il est le temps de faire le travail évitant ainsi le cancer de la vitre de progresser.

Voilà la raison évidente qui nous fait jeter ces thermos au rebus mais en même temps nous détruisons des vitres qui ne sont pas attaquées car il y a souvent une vitre sur deux parfois même les deux sont récupérables et réutilisables, c’est d’avoir la manière de faire pour les ouvrir sans les casser, bien entendues.

Le seul et unique désavantage de cette nouvelle méthode de récupération recyclage et réparation, est la formation d’une légère brume qui se loge entre les deux verres de temps à autre mais bien acceptable et de toute façon s’élimine par elle-même pour tous les avantages innombrables qu’on en retire. Vous fait conserver votre thermos pour une durée indéterminée avec une économie monétaire très appréciable. Je crois que c’a vaut le coût de l’essayer, car cela vaut sûrement plus que de jeter et acheter.

Alors que le cancer de la fenêtre de bois est sous contrôle, du fait que le thermos ne forme plus d’eau sous celui-ci, favorisant la conservation à long terme du bois. Ils seraient tout appropriés, de recouvrir d’un parement d’aluminium de la couleur désirée, les rendant ainsi à toute épreuve. Il se raconte que le recouvrement d’aluminium fait pourrir le bois, il est faux de prétendre ceci car la façon de faire est d’espacée le parment d’une couche d’air entre le bois et l’aluminium.

Les thermos de vos fenêtres ne sont pas sous la juridiction du concepteur, ni du fabricant du bâtis de celui-ci, ils sont faits bien souvent en sous-traitance et sont parfois d’une qualité médiocre. Ceci nous amène à vous en aviser. Si les fabricants augmenteraient d’un 1/4” de pouce la butine qui ceinture le thermos pour son étanchéité, je vous assure que ceux-ci auraient une durée minimale de 25 à 40 ans car il existe encore de nos jours de ces prototypes, leur date de fabrication dépasse les 40 ans. Remarquez que la butine en plus d’être plus épaisse, était protégée par une capsule en ”métal stainless” servant de protection autour de ceux-ci pour le transport et doublait par le fait même sa durabilité sans le réaliser vraiment, à cause de l’effet de serment de la capsule et de sa protection anti-corosive, la durée de vie était phénoménale. Remarquez les thermos de grande dimension qui ont été installés tout particulièrement dans les fenêtres de salon ou de salle à manger sont encore étanchent et nécessite pas un changement dans l’immédiat. De nos jours, les capsules ni sont plus, à cause du prix onéreux et l’épaisseur de la butine est minimale, elle est parfois d’environ le strict minimum nécessaire pour une durabilité de 5 ans. Nous croyons que la faute est belle et bien aux fabricants. La demande est très forte car tout le monde exige des verres scellés, donc la production atire parfois la mauvaise qualité.

MAINTENANT JE VOUS INFORME DE LA DIFFÉRENCE DE T.V.A. INC.

La différence que T.V.A. Inc.Vous offre comparativement à tous autres fabricants, Notre supériorité est dans l’épaisseur de la butine qui en plus est appliquée avec beaucoup plus d’attention et aussi d’une qualité supérieure et performante le rendant ainsi à toute épreuve, tel qu’il l’était il y a 40 ans de cela. C’est pour ces raisons que le travail est garanti à vie par la compagnie. En plus nous pouvons y insérer à l’intérieur du thermos multiple mixage rendant celui-ci doublement efficace.

Par cela, il est possible d’y augmenté la force énergétique d’un thermos double vitrage d’une efficacité de R2.05 à R8.05, c’est de quoi faire diminuer votre facture d’électricité à coup sûr. Il ne restera qu’à vérifier tous les coupe-froid de votre demeure et comme dit si bien l’humoriste François Léveillé(M. Cash Flow), «t’es en business».

Si toutefois la qualité n’est pas au rendez-vous même si vous venez de les faire changer pour des verres hautes performance et que vous avez encore condensation dans le bord de ceux-ci. Il sera difficile d’avoir soit remplacement ou remboursement de la part de l’exécutant même après constatation, très évidente. Étant donné que la compétition est féroce dans ce domaine, beaucoup de petites compagnies n’ont pas le volume de ventes nécessaires pour se créer un fond accordé au service après-vente afin de respecter la garantie totale. Grâce à l’ajout vitré, nous pouvons remédier à votre lacune.

Pour les thermos dont une des vitres se brise après un froid intense, la garantie ne s’applique pas car ceci est considéré comme un bris thermique (trop grand écart de Température en très peu de temps), vous devrez aviser votre assurance maison. Même si votre contracteur vous fournit un nouveau thermos, il vous chargera l’installation, qui ne sera pas plus efficace, ce phénomène n’existera plus avec «l’ajout vitré». Un exemple: en 2015, une compagnie de fabrication de thermos que je considère qui était l’une des plus grosses en ce genre dans l’Est du Québec à due fermer ces portes car en 2011, la butine qui ceinturait les thermos affectant l’étanchéité était défectueux, occasionnant par le fait même, le retour de 100 000 thermos et plus fabriqués durant les années suivantes et les obligeant à négliger la garantie envers ces détaillants, laissant ainsi le problème aux contracteurs dépositaires. C’est pour cela que les plaintes s’accumulent encore, au bureau du consommateur étant donné que le litige est loin d’être régler. Tous ces clients sont dans l’attente d’une solution de la part de leurs contracteurs pour le changement éventuel de leur thermos défectueux. Aussi il y a une vingtaine d’année, il apparaissait après deux ou trois années d’usure un jaunissement prématuré dans les vitrages de portes donnant un coup d’œil très peut esthétique.
Bien entendu le fabricant tout en respectant sa garantie de remplacement, obligeait les clients à l’extraire et le rapporter à l’usine de fabrication et aussi de le refixer dans l’insertion de la porte. Le coût des travaux faits par des professionnels était plus dispendieux que, tout simplement de s’en procurer un nouveau ou d’endurer cette horreur. Quelle arnaque légale. En résumé, pour notre part nous n’avons pas la philosophie de ces fabricants qui est de revoir leurs clients le plus tôt possible pour renouvèlement mais au contraire, nous désirons plus revoir notre clientèle pour une cure de rajeunissement, genre économique et énergitique, pour le reste de votre vie

Il est évident que l’industrie du verre se porte très bien et sont très heureux de constater que le moulurage exigé de la part des fabricants de structure de fenêtres empêche ceux-ci d’épaissir la butine qui est si important pour sa durabilité. (Main dans la main, c’est deux fabricants sont des excellents exemples pour l’économie du pays mais loin de l’être pour notre propre économie personnelle).

Sommes-nous faits avoir avec les fenêtres de constitution ”P.V.C.
Le (Poly.Vynil.Chlorure.) est la matière première servant à la fabrication des cadrages de fenêtres actuellement tendance.

Les fenêtres P.V.C. ne tiennent pas leurs promesses et voici les raisons. Je vous avoue que je ne serais pas tendre. Une étude a été faite et se base sur des constatations de plus de 30 ans. Elle n’est pas basée sur des études en laboratoire ou dans des régions climatiques idéales. Elle a été faite dans notre région et sur la côte Nord au travers de la population. Il s’avère que tout prototype n’a pas été à la hauteur et toutes ces constatations ont été observées durant les dix dernières années. Il nous avait été promis l’indestructibilité et une performance à toute épreuve, qui n’est pas encore au rendez-vous. Ex.: les «CD» qui devaient aussi être indestructibles, pourtant nous revenons peu à peu au long jeu de vynil, meilleure sonorisation et pas moins résistant. Il est rendu normal d’accepter cette fausse durabilité qui mine notre budget à la longue. Nous sommes très tolérants pour se faire berner ainsi. A l’exception des modèles plus récents dont nous ne pouvons pas savoir leur durabilité avant 5 à 7 ans. D’après les fabricants, ils devraient enfin avoir trouvé le mélange chimique idéal. Depuis 30 ans, qu’ils nous la chantent cette rengaine. ”Avec le bois” il n’est pas nécessaire de vous promettre une garantie, car nous connaissons sa durabilité légendaire quand nous éliminons son facteur de pourrissement par l’humidité.

Tous les gadgets qui sont rajoutés sur le modèle P.V.C. exemple : modèle monocoque, parclose grippée, peinture incorporée dans le P.V.C., coupe-froid intégré, barrure multi point, persienne incorporée dans le verre scellé, verre de transition, verre chauffant, verre autonettoyant, verre énergétique, (L.E.) etc. Je peux vous prédire même la fermeture et l’ouverture des volets à distance et bien entendu barrures inclus, pour très bientôt. Tout cela par une application sur votre téléphone intelligent. C’est complètement inutile et dispendieux. Tous ces rajouts impressionnants et tape à l’œil sont défaillants quelques années plus tard et n’ont pas été étudiés à long terme, mais plutôt en laboratoire accéléré. Tous comme nos voitures récentes qui sont envahies d’accessoires clinquants, nous rendant de plus en plus GA-GA et incompétent au volant. Lorsque ces inventions seront défectueuses et qu’une personne autre que nous, opèrera cette fenêtre ou cette voiture, elle pourrait avoir une surprise étant donné que nous aurons omis d’aviser notre utilisateur de la défaillance. La fenêtre de bois restera quand même avec des problèmes mais bien contrôlable, exemple : la peinture, les pièces de bois sous les vitrages, le gonflement du bois. Tout cela est remédiable par une compétence moins dispendieuse et moins spécialisée. Elle a aussi l’avantage d’être accessible au changement de vitrage, de double-vitrage à triple-vitrage sans aucun problème, car vous devez en faire votre deuil si vous tenter de le faire avec votre type P.V.C. étant mouluré pour n’accepté que le vitrage double avec rajout d’Argon et L.E (faible énergie). Bien entendu, cela n’équivaut pas au triple verre qui est tendance, maintenant.

Nous pouvons conserver et même revenir à la conception de la fenêtre de bois recouvert d’aluminium extrudé ou parementé. Il est possible d’avoir un bois traité imperméable remplaçant ainsi les pièces défectueuses ou même fabriquer un prototype en bois qui lui, tiendra la route pour plus de 60 ans avec rajouts d’un triple verre bien entendu. Pour notre part, nous y songeons sérieusement.

Le concept « Monocoque » de la fenêtre P.V.C. ne peut se réparer, au contraire, lorsqu’il y a expansion de ce produit, par le changement drastique de la température après un certain temps, le risque de fissures et d’infiltration d’eau sont éminents, il sera difficile de les détecter. Il est inévitable qu’il y ait des dommages à la structure inférieure. Le bois de son coté, vous avise par la détection du changement de la couleur du bois et l’évidence même de l’amollissement prématuré de la partie du bois endommagée qui ne peut passer outre.

Le P.V.C. c’est une spécialité nouvelle et récente qui doit être contrôlée par des spécialistes dans ce domaine. Quand il y a des réparations mineures, l’expert ne se gênera pas pour saler la facture, tout en n’y voyant que du feu. Vous, consommateur avez aucun mot à dire à cause de votre incompétence dans ce domaine. Leur seule qualité vraiment évidente est d’être impérissable. Pour cet avantage presque unique ainsi que sa multitude de ”gadgets” non essentiels, et inutile, non approuvé par mère-nature et par la longévité réelle et non par le fournisseur qui obligatoirement est limité au temps de la garantie écrite. En résumé, elles sont complexes et difficiles d’entretien même si l’on ébruite le contraire par une publicité agressive et joviale qui pourtant devrait être sérieuse pour une fois. Une anomalie bien souvent se produit longtemps après l’installation, il est officiel que ce problème ne peut être réparé que par ”un spécialiste” qui avoue lui-même la complexité de ces nouveaux modèles éliminant par le fait même M. le Bricoleur (parfois le propriétaire) ou M. le menuisier (le vrai) qui était pourtant les personnes toutes désignées à cette fonction auparavant. Elles étaient si simples à restaurer autrefois. Ceci ressemble à tous nos nouveautés qui sont sur le marché qui, maintenant, sont impossible à toucher sois même, sous peine de bris de garantie ou tout comme notre chauffe-eau après 10 ans, risque de nous ”péter dans face”.

Toutefois, même s’il y a beaucoup d’améliorations dans ces dernières années, reste pas moins que ce ne sera pas avant sept à dix ans que la preuve sera établie, mais la moyenne des trente dernières années s’avère négatives, tout cela à cause d’une composante chimique qui ne résiste pas au soleil et au temps.

Les fabricants ne font pas suffisamment de test long duré à nos procédés de fabrication, au niveau de la résistance et de la durabilité. Pourtant, il aurait été si facile de conserver le bois en y mettant de la recherche pour y découvrir des protections comme notre façon à nous de le faire. Il y a aussi la difficulté parfois d’avoir les pièces nécessaires à la réparation du modèle P.V.C. surtout après une dizaine d’années d’usure. Même la firme la plus spécialisée de toute la région de l’est du Québec pour ne pas la nommer “P.E.Frazer Inc.” avoue être obligée de vendre des pièces de remplacement dont les spécialistes se morfondent à les fixer dans le P.V.C. qui n’a pas la solidité du bois. Il y a environ 5000 pièces de remplacement dans ce domaine, n’oubliez pas 20 ans auparavant, nous avions besoin que de 5 pièces mécaniques pour tous types de fenêtres confondues pour les faire fonctionner et de les sécurisé facilement. Il s’agissait de les lubrifier de temps à autre. C’est ce que tout le monde oublie de faire et c’est le meilleur moyen de les rendre inutilisable.

Les raisons qui fait que les ensembles de patio sont revenus au bois et à l’aluminium fut la résistance de ce produit. Et pourtant ce n’est pas un défaut de revenir à la source. Belle initiative de la part des fabricants d’ensemble de patio car maintenant ils se sont ajustés pour le meilleur et pour la sécurité des gens. Nous devrions en faire autant dans notre domaine. En plus les fabricants de fenêtres en P.V.C. ne cessent de changer de mécanismes qui sont toujours sur étude de brevets les laissant tomber aussitôt qu’ils n’ont pas fait leurs preuves de résistance. Il est important et obligatoire de passer dans les mains des experts et surtout pour le respect de la garantie. Parlons-en maintenant de la garantie! N’oubliez pas que la plupart des anomalies, se dévoilent passé sept ans. Question que l’on se pose lorsque le problème survient: la compagnie existe-elle encore? Retrouver votre garantie ou facture sera ardue surtout lorsque vous découvrirez aussi des écrits non désirés sur votre facture, qui a la signature n’a pas été détecté. Je ne vous dévoile pas la suite car elle est cauchemardesque.

L’efficacité de ces nouvelles améliorations tape à l’œil n’y est plus après un court délai. Ça ne sera pas de tout repos d’appeler la compagnie, qui pour eux, est une simple banalité mais pourtant ils ne se présenteront peut-être pas par cause de fermeture ou d’incompétence. Le menuisier qui vous dépannait normalement ne pourra rien faire cette fois-ci car étant d’une nouvelle composition, et ne pouvant utiliser des outils conventionnels, il avouera ne pas être expert en la matière et vous recommandera à un ”spécialiste”. Facture salée incluse. Ceux-ci vous aviseront lors de votre appel que le tarif de départ joue entre 75 et 125$ pour la visite à part des pièces qui sont supposément garanties. Mais pas cette fois-ci. Toutes les raisons du monde, vous seront énumérées et dévoilées, ils ne seront pas en votre faveur, je vous le certifie; une parmi tant d’autre, la (demande) de la lubrification routinière des pièces mécaniques qui sont exigées dans la garantie. Voilà la raison à laquelle ils factureront un pourcentage sur le total des nouvelles pièces. Les constatations que nous avons fait après maintes expériences, est que le comportement des fenêtres P.V.C. s’avère très mitigé. Entre les types de fenêtres, la différence est énorme. En premier lieu, les mécanismes de barrures (charnières) sous presque tous les modèles sont fragiles, car le concept de la barrure ”Multi point” veut dire une charnières qui fait le travail de deux et même trois charnières, est habituellement très sensible. Pour plusieurs raisons, le volet légèrement arqué, causé par l’expansion de ce matériel au changement de température drastiques et surtout exposé au soleil. Tout particulièrement les fenêtres de 56’’ et plus de hauteur, coince la barrure nous incitant à doubler d’ardeur forçant la manivelle dont les dents de celle-ci sont fait pour ouvrir et fermer sans friction ni résistance. Si bien entendu, ils sont lubrifiés, dites-moi qui le fait? Sinon en très peu de temps, l’engrenage de la manivelle sans raisons évidentes, se désagrège et ne fait plus son travail.

Il y a un modèle qui est peu recommandable c’est le type guillotine dont les deux volets sont escamotables à l’intérieur pour une meilleure facilité d’entretien, ils sont extrêmement sensibles dans tout ce qui est mécanisme d’ouverture. Les volets du bas et du haut se basculent de travers, n’essayez pas d’y remédier car c’est une énigme pour la replacer. Les barrures cassantes, boudins ressorts dispendieux, perte de chaleur énorme à cause de ces deux volets ouvrants. Son efficacité thermique est bien affectée par le trop grand nombre de coupe-froid et souvent mal installés, les cadrages laissent passer l’air. Très peu recommandée pour personnes âgées. Nous vous conseillons fortement cette fois-ci ”l’expert, dans le cas d’une bascule de volet. Pourtant nous n’avons rien contre eux car nous en sommes nous-mêmes avec l’expérience de tous les prototypes sur le marché depuis l’arrivée du P.V.C. Les spécialistes fournis par les contracteurs en fenestration sont trop dispendieux dans ce type de fenêtres, et sans l’ombre d’un doute, le service après-vente est définitivement au détriment du consommateur.

L’addition du coût de l’achat au départ plus les réparations se totalisent parfois au prix d’une fenêtre haut de gamme. Pour ce qui est de la fenêtre de bois, elle est à retoucher après une quinzaine d’années. Elle pourrait revivre aussi longtemps qu’elle a vécue et vous pouvez vous permettre de doubler ce temps si vous l’entretenez correctement, lubrification et contrôle de l’humidité de vos thermos par l’ajout (d’un verre supplémentaire). Ne jamais peindre les mécanismes d’ouverture. N’oubliez pas de réviser vos joints d’étanchéité dans le bas des fenêtres, tous les deux ans tout particulièrement sur le rebord des vitres du bas à l’extérieur et à l’intérieur entre autre, car c’est là le début des problèmes futures de la fenêtre de bois.

Avant que l’industrie de la fenestration nous envahisse par une multitude de nouveaux gadgets en P.V.C. qui nous oblige à devenir dépendants de ces produits chimiques et à des ”spécialistes vendeurs”, qui ne se gênent pas pour condamner la fenêtre de bois à la moindre faiblesse, à l’exception du verdict de vrais menuisiers d’expérience.

COUPE-FROID

Il y a aussi les multiples coupe-froid, tous différents d’une fenêtres à l’autre, qui se brisent par le tortillement, le déchirement et l’effritement de ceux-ci à plus ou moins long terme, causé par les désajustements des volets d’ouverture. La raison la plus fréquente est, le mauvais ajustement de la fenêtre lors de l’installation. Il y a très peu d’espace entre le volet et le cadrage qui mal ajustés usent facilement tout coupe-froid et toute pièce mécanique. Il existe sur le marché près de 400 sortes de coupe-froid pour étancher portes et fenêtres. IL n’y a pas si longtemps, nous n’avions que deux sortes qui étaient bien installées et robustes et c’était suffisant.

Tout cela fait partie des facteurs incertains de la longévité de ces prototypes.
Préparez-vous à vous promener d’un fournisseur à l’autre jusqu’à épuisement de votre garantie ou de vote patience. Imaginez-vous que le gain énergétique que vous pouvez récupérer par le changement de vos fenêtres doit vous faire reprendre votre investissement qui est environ de 12000. à 15000. $. Quand il est prouvé que la différence n’est que d’environ 5. à 10.$ d’économie par mois seulement.

L’esthétique ou la fierté du voisin gonflable vous fera profiter de votre investissement, seulement que dans 25 ans à peu près, c’est très long et loin pour récupérer votre mise de fond. Surtout, il y a le risque de tout refaire après une dizaine d’années plus tard, ce serait normal dans ce type de fenêtre et vous ne vous souviendrez peut-être même pas rendu là, vous ferez partie des gens qui se targuent de faire rouler l’économie au détriment de leur crédit.

La pétrochimie n’a pas sa place dans ce domaine (dans le cas de la fenêtre de bois) Il y a aucune difficulté à trouver dans toute bonne quincaillerie près de chez vous, les pièces de remplacement qui pourront être installées par tout menuisier avec une compétence minimale. Il est officiel que si vous choisissez une fenêtre P.V.C. bas de gamme, tout en croyant le contraire et penser avoir fait une bonne affaire, vous allez découvrir que la qualité que l’on vous a vendue n’était pas tout à fait celle promise. C’est évident que lorsque vous avez fait vote choix, vous n’aviez pas certainement eu le temps de tout voir les modèles car il y en a environ près de 180 modèles sur le marché provenant de tous les coins de la province et du reste du pays, accompagnés de leur pedigree plus rocambolesque l’une de l’autre. Pourtant, avec le bois. Vous n’avez que deux choix: le pin ou le cèdre avec aucune nomenclature de la composition de ceux-ci et c’est point final.

Un menuisier intègre vous conseillera de garder vos fenêtres de bois même si elles sont problématiques présentement. Ne vous faites pas avoir car ces anomalies sont souvent mineures et réparables une à la fois sans tous les changer à cause d’une simple esthétique extérieure influencée par un représentant de fenêtres neuves, dont il n’a qu’un seul concept à vous offrir genre P.V.C. et loin de lui l’idée de vous en vendre une seule à la fois, car le bénéfice n’étant plus le même, il vous offrira son grand «spécial du mois». Nous entendons dire parfois (mes thermos font défauts) c’est aussi bien de changer les «fenêtres». Entre un changement de thermos ou éparation de ceux-ci, ou de tout faire changer, il y a environ 10,000.$ dollars, c’est à y songer je crois. Après tous ces avertissements, il est possible que vous puissiez être immunisé de tout cela et que la chance vous sourit car vous avez fait des recherches très approfondies et que vous trouviez une compagnie spécialisée qui sera assez honnête pour vous donner l’heure juste sur la condition de vos fenêtres de bois avec avantage ou désavantage de tout changer. Le meilleur des conseils que je puisse vous offrir est de visiter toutes les compagnies en fenestration sur le net et prenez la peine de lire non pas les qualités et les vantardises de ceux-ci mais les commentaires des clients sur l’appréciation ou le rejet de ces dites compagnies. Et s’il vous plaît, éviter les hyper spéciaux avec cadeaux d’un spectacle quelconque. Car soyez sûr qu’il ne sera pas le meilleur achat que vous pourriez faire dans ce domaine. Il se peut que ce soit des fins de ligne qui sont discontinués et entreposés depuis belle lurette et que la garantie soit abaissée sans que vous ne le sachiez.

Pour ne pas se faire passer un sapin, petit truc de notre part: il est certain que les thermos ont une date de fabrication et votre spécial pourrait être daté de plusieurs années précédentes affectant ainsi votre garantie. Donc, regardez la date inscrite entre les deux verres de ceux-ci pour vous indiquer la date approximative de la fabrication de votre fenêtre à plus ou moins long terme. Mais attention, évitez le «spécial du mois» ou «vente de saison» ou «vente de fin de ligne» ou pire encore «vente tel que vu» dans un cas semblable, oubliez la garantie même s’ils vous l’ont promis verbalement. Prenez plus tôt la peine de choisir une compagnie compétente dont le service après-vente est apprécié et recommandé par plusieurs clients satisfaits. Malgré cela, ne vous gênez pas de prendre des renseignements au bureau du consommateur pour les informations au niveau du permis d’exécution des travaux ou la posssétion de leur numéro d’R.B.Q. Maintenant, vous êtes en mesure de faire un choix judicieux et vous devriez trouver une compagnie responsable qui vous donnera un bon service (surtout après-vente) et en être même très satisfait car il existe encore aujourd’hui de bons fournisseurs qui tiennent très bien la route honnête et responsable. Le meilleur temps qu’il est conseillé pour la négociation de ce genre d’achat est après la période des fêtes car les négociations sont plus faciles et harmonieuses à cause de la disponibilité des représentants dans ce domaine. Évitez la cohue du printemps car vous vous sentirez dans une vente de feu. Avec des produits de peu de qualité.

Plusieurs personnes nous avouent que lors de la vente de leur demeure, le fait d’avoir changé de fenêtres et de portes était un plus pour l’acheteur de celle-ci. Mais hélas, vous ne récupérerez pas la valeur que vous lui aurez mise en surplus, car il y a des acheteurs potentiels pour votre résidence qui ne seront pas émerveillés de votre initiative. L’étude qu’ils en ont fait au préalable dans ce domaine leur permet de détecter que vous vous êtes fait berner par le look et le prix. Il est plus avantageux pour le vendeur de négocier avec l’acheteur que de décider pour lui. Car il est possible que l’acheteur désirant rénover par des solutions telles que nous vous avons proposés, devienne défavorable à la vente ou à l’achat. Combien de fois le modèle de fenêtre choisi a totalement détérioré l’esthétique de la demeure autant l’intérieur qu’à l’extérieur. Exemple: fenêtre nouveau look P.V.C. installées sur une maison ancestrale. Quel coup d’œil. Surtout à l’intérieur. Si toutefois vous y aller pour le neuf, par obligation évidente, regardez pour la fenêtre (hybride) bois intérieur et d’aluminium extrudé (qui veut dire d’une épaisseur presque indestructible) à l’extérieur. Très judicieux conseil en passant. Le cachet, la chaleur du bois, la solidité et l’entretien facile sont au rendez-vous, plus dispendieuse mais pratiquement sans se soucier du service après-vente.

Il y a aussi le modèle d’aluminium extrudé à l’extérieur en P.V.C. à l’intérieur dont, pour ma part, exceptionnellement, je ferais confiance. Cette combinaison récente sur le marché, permet de sécuriser la partie le plus faible de la fenêtre, jumelée à une autre matière telle que l’aluminium elle assure une pleine solidité et la cause est que cette matière a fait ses preuves depuis belle lurette, l’aluminium bien entendu.

Bonne chance dans l’achat de vos nouvelles portes et fenêtres, si vous n’avez pas le choix, et n’oubliez surtout pas ce judicieux conseil qui est «UN TIEN VAUT MIEUX QUE DEUX TU L’AURAS»

Il y a 21 ans, lorsque j’étais propriétaire de S.O.S fenêtre inc., M. Yves Therrien, chroniqueur dans la rubrique ”rénovation” du journal ”Le Soleil” le 24 mai 1995, avait trouvé que la compagnie S.O.S fenêtre inc., avait une façon de faire économique et avantageuse à tout point de vue (voir l’article qui suit). Maintenant avec ce nouveau procédé de traitement de verres, nous avons enfin fermé la boucle au niveau de la conservation de la fenêtre de bois, étant donné que son gros problème était le pourrissement prématuré de la partie du bas des volets. La cause était la condensation sur le verre et l’infiltration de l’eau dans le bois. Tout bon menuisier ou nous-même, peut encore réparer une fenêtre de bois même si elle est condamnée au rebut par certain, après une soixantaine d’années d’utilisation.

Imaginez après le même nombre d’années avec ce type de modèle P.V.C. S’il y a défectuosité mécanique, ils auront toutes les raisons du monde pour vous accuser de les avoir brassés même si vous êtes octogénaire et retraité. Ils vous factureront un déboursé car le travail n’est pas couvert par la garantie. Il y a parfois des pièces avec lesquels la garantie est décroissante avec les années et aussi à cause de l’usure prématurée causée par le mauvais entretien ex: la lubrification, la peinture dans les mécanismes en général.

NOTE AUX LECTEUR:

Nous sommes preneur de thermos ou vitres défectueux s’ils sont destinés au rebut, bien vouloir nous contacter. Nous aimerions rencontrer ou communiquer avec les gens qui ont des difficultés avec leurs fenêtres et leurs portes en P V C. de tout genre, ainsi que des gens qui ont fait faire le désembuage des fenêtres de leur maison dont le résultat n’est pas vraiment apprécié. Dans le but de créer un dossier et de faire quelque chose pour y remédier.